Alcool et grossesse : quel est votre avis ?

Une question qu’on se pose souvent quand on est enceinte : “Est-ce qu’il faut ne pas boire de l’alcool pendant toute la grossesse ?”.
En France, les organismes de santé préconisent “Zéro alcool pendant la grossesse” (reportage ci-dessous). Dans certains pays ont propose de limites à respecter – voir article Pregnancy and Alcohol.

Selon un récent article de l’INSERM intitulé Alcool et santé : “L’éthanol franchit facilement la barrière placentaire et les concentrations retrouvées chez le fœtus sont supérieures à celles mesurées chez la mère car le système d’élimination de l’alcool est peu développé chez le fœtus”.

Moi, j’ai j’avais décidé de ne pas boire de l’alcool pendant toute la grossesse et l’allaitement.
Finalement ça n’a pas été aussi difficile. J’ai bu de l’eau, tisane, du jus, j’ai acheté une centrifugeuse et composé plusieurs mélanges de jus de fruits et légumes.

Alors, quel est votre avis ?

Zéro alcool pendant la grossesse

Même consommé en très faible quantité pendant la grossesse, l’alcool peut avoir des conséquences graves sur le bébé à naître.
Un seul verre d’alcool peut-être néfaste pour le bébé, surtout s’il est pris pendant certaines étapes clés du développement.
Au cours du premier trimestre de la grossesse les risques de malformations sont majeurs.
Au deuxième et au troisième trimestre, l’alcool peut être responsable d’un retard de croissance et d’un accouchement prématuré. Il exerce un effet toxique sur les neurones, pouvant entraîner des altérations du développement psychomoteur, avec des troubles du comportement et un déficit intellectuel. Si les conséquences de l’alcool ne sont pas toujours aussi tragiques, une étude de l’Inserm a permis de mettre en évidence une diminution du quotient intellectuel de 5 à 7 points chez les jeunes enfants dont les mères avaient consommé au moins 2 à 3 verres d’alcool par jour pendant leur grossesse. Selon les résultats d’une autre étude qui a permis de suivre les enfants jusqu’à l’âge de 14 ans, ces jeunes rencontrent, pour la plupart, des problèmes de mémorisation et d’apprentissage.

Alors n’oubliez pas : abstinence totale pendant 9 mois !

Sources :
“Alcool. Effets sur la santé” INSERM, Expertise Collective septembre 2001
Communiqué de l’institut national de prévention et d’éducation en santé, septembre 2007.

Autres articles sur le sujet :

Zéro alcool pendant la grossesse: une recommandation connue mais pas toujours appliquée

Enceinte, on trinque avec quoi ?

Selon les experts, dire aux femmes enceintes de ne pas boire d’alcool est « sexiste » et provoque une anxiété inutile

Pregnancy and Alcohol

Alcohol – un journal scientifique qui présente plusieurs articles sur alcool et grossesse.

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Add Comment

Your email address will not be published. Required fields are marked *